Echanges internationaux : bien négocier avec les chinois

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.

Entrez votre adresse email:

Avec l’essor de la mondialisation, les entreprises doivent se tendre vers d’autres pays, s’ouvrir à de nouvelles horizons culturelles. Il n’est pas possible de rester figer dans sa culture, de ne pas s’adapter aux autres mode de fonctionnement des entreprises mondiales.

La Chine, immense pays d’Asie, le plus peuplé du monde, est en plein essor. Sa croissance est énorme, elle est ainsi devenue un partenaire de poids pour les entreprises. Cependant, pour traiter avec des entrepreneurs chinois, il faut essayer de comprendre leur mode de vie, la manière dont ils travaillent. Il y a tout un protocole à respecter, une manière de se comporter qui est totalement différente de celle des pays occidentaux et qu’il faut acquérir pour avoir une mobilité internationale.

Et si ces règles de bienséance sont ignorées par les entrepreneurs occidentaux, les négociations ont peu de chance d’aboutir à quelque chose de positif. Ceci, Akteos l’a bien compris. Ce leader de management interculturel propose des séminaires pour apprendre plus sur les différents pays avec lesquels une entreprise est susceptible de traiter; il propose ainsi une formation à la négociation avec les chinois.
Dans ce séminaire, Akteos nous enseigne les valeurs et la culture chinoises. Le site nous apprend à déterminer les éléments de communication non verbale pour comprendre son interlocuteur de manière globale. Il faut respecter et surtout maîtriser les protocoles de son interlocuteur, et Akteos nous livre les clés pour réussir cela.

La mobilité internationale permet de découvrir, d’appréhender d’autres cultures. Cette formation à la négociation avec les chinois n’est pas qu’un moyen d’améliorer les profits potentiels pouvant être obtenus lors des réunions, c’est aussi un pas vers l’autre. Akteos a compris que la mondialisation ne concernait pas que des données financières et commerciales, la mondialisation se doit aussi d’être humaine. Comprendre les autres, leur culture est la clé de l’échange.

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »